Interview Mélissa

with Un commentaire

Mélissa est responsable de projet « Formation-Sensibilisation » mi-temps dans une association du Brabant Wallon.

  • Que peuvent apporter les outils numériques dans l’accès à l’éducation ? Favorisent-ils la qualité de l’enseignement ?

A priori je ne suis pas une adepte des outils numériques et je ne connais pas grand-chose sur le potentiel de ces outils. Néanmoins, je peux imaginer qu’avec une tablette ou un écran tactile un travail avec du visuel, des informations accessibles et un support commun peut apporter à l’éducation. Je pense simplement que ça ne peut pas remplacer tous les outils mais être complémentaire, sûrement.

  • Quels sont les prochains défis du numérique dans l’enseignement ?

Le numérique fait partie de notre monde, l’enseignement peut se l’approprier pour en montrer aux étudiants tout le potentiel d’éveil, d’apprentissage mais aussi sensibiliser aux limites et dérives du numérique.

  • Qu’est-ce que vous auriez aimé avoir comme supports numérique pendant vos études ?

Un écran tactile comme tableau pour regarder des documentaires ou avoir des supports visuels interactifs.

  • Que pensez-vous de cette affirmation : L’enseignement favorise un apprentissage par l’assimilation de savoirs plutôt que par le développement de la créativité et l’expérimentation.

Je ne suis pas d’accord. Je pense l’inverse, le savoir s’acquière par l’expérimentation en premier lieu et la créativité laisse libre à l’expression de chaque subjectivité donc rend le savoir adapté à chacun.

  • Que pensez-vous des examens ? Est-ce une véritable évaluation des compétences ou une méthode de tri/de sélection ?

Je n’aime pas les examens. Un examen prévu pour plusieurs élèves ne correspond pas à chacun et les mets en concurrence. Ce modèle d’évaluation me semble néfaste pour la construction de ces personnes qu’ils ratent ou réussissent.

  • L’enseignement favorise-t-il l’émergence de projets personnels ou la conformité au modèle existant ?

La conformité au modèle existant.

  • Comment l’accès à l’information via internet va devoir changer la manière dont nous enseignons à l’université ? Puisque toute l’information est disponible en un seul clic, quelles sont les compétences et les sujets qui devraient être abordés par les professeurs ?

L’esprit critique. La gestion des informations (sources). L’approfondissement des informations qui circulent vites. L’ouverture à d’autres informations que celles qui prennent toute la toile. La présence des professeurs reste donc toujours plus que pertinente.

  • À propos de l’accès à l’éducation dans le monde, il y a-t-il une réelle évolution dans l’égalité des genres. Le numérique y contribue-t-il ou pourrait-il y jouer un rôle ?

Je pense qu’il existe encore un combat pour scolariser les filles, je ne sais pas en quoi le numérique peut y participer à part pour diffuser/dénoncer cette injustice et trouver des solidarités. Si dans certaines cultures (et même la nôtre) la femme doit rester à la maison, le numérique peut-être un moyen d’avoir accès à l’information mais cela me semble une fausse solution car maintient toujours la femme cantonnée à l’intérieur et interdite de l’extérieur. Néanmoins l’ouverture au monde par internet peut être le départ d’une émancipation.

Une réponse

  1. […] Education Billet précédent Billet […]

Répondre